Jeux de Pc ou Téléphone

Découvrez le destin époustouflant de la prison de Black Iron dans The Callisto Protocol

S’occuper à vivre, ou s’occuper à mourir

L’éditeur Krafton a publié un toute nouvelle remorque pour son prochain titre d’horreur de science-fiction The Callisto Protocol, taquinant encore plus d’action gooey ‘n’ gory avant la sortie du titre sur PlayStation, PC et Xbox en décembre.

En guise de rappel rapide, The Callisto Protocol est développé par Striking Distance Studios et espère capturer la terreur troublante et l’horreur viscérale de franchises nerveuses telles que Alien et Dead Space. Situé dans les murs d’un complexe carcéral intergalactique désolé – Black Iron – Le protocole Callisto suit les escapades peu enviables d’un groupe d’enquêteurs qui se retrouvent perdus à la suite d’un événement terrible, rendant la prison, et peut-être la planète entière elle-même, un cauchemar viral, rempli de mutants et vivant. Qu’est-ce qui a causé toute cette abomination ? C’est votre travail de le découvrir.

Oh, et si vous vivez pour raconter l’histoire, ce serait également utile.

En tant que protagoniste Jacob Lee, les joueurs exploreront Black Iron et ses environs, repoussant une armée grotesque de gardes et de prisonniers tordus avec un arsenal d’armes de mêlée et à distance. Alors que Jacob se fraye un chemin à travers les cellules, les couloirs et les chambres d’exécution de la prison spatiale, il rassemblera lentement les indices indiquant ce qui s’est exactement passé sur la lune de Callisto et, avec un peu de chance, trouvera un moyen de l’arrêter. Le protocole Callisto a l’air convenablement effrayant, incroyablement sanglant et mérite une place sur le radar de tout fan d’horreur de survie.

Psssst:  Dragon Age: les premiers prototypes d'Origins n'avaient pas de dragons

Le protocole Callisto sera lancé sur les plateformes PlayStation, PC et Xbox le 2 décembre.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour pouvoir visualiser le contenu de la page. Pour un site indépendant avec du contenu gratuit, c’est une question de vie ou de mort d’avoir de la publicité. Merci de votre compréhension! Merci